Première communion

La Cérémonie

La première communion est un évènement majeur pour la vie d’un chrétien : c’est pour lui la première fois qu’il reçoit Jésus dans son âme, caché sous l’apparence de l’Hostie. Jésus a institué ce sacrement pour « être avec nous jusqu’à la fin du monde ». En communiant à l’Hostie Sainte, le chrétien ouvre son âme à Dieu qui vient l’habiter de l’intérieur, pour lui donner sa grâce et sa vie : après la communion, nous pouvons véritablement dire, avec Saint-Paul : « ce n’est plus moi qui vit, mais c’est le Christ qui vit en moi » (Gal., 2, 20)

 

Quand faire sa première communion ?

Pour faire sa première communion, il faut que l’enfant ait l’âge de raison : c’est-à-dire qu’il soit capable de discerner les actions qui sont bonnes et celles qui sont mauvaises, et qu’il ait compris ce que signifiait la communion. Il faut également qu’il ait, lui-même, un vrai désir de communier, et qu’il ait suivi une formation catéchétique adaptée. Pour les enfants catéchisés par la FSSP, la préparation officielle est offerte au groupe des CPs. Cependant des exceptions peuvent être envisagées pour des enfants plus jeunes ou plus âgés, selon le désir de l’enfant et le choix des parents et du prêtre.

Pour les adultes, une préparation individuelle est proposée.

Sauf exception, les premières communions sont administrées vers la fin de l’année, un dimanche, si possible celui de la solennité de la Fête-Dieu. Elles sont précédées d’une recollection d’une journée.